Startseite

 
Buch: Weisheit im Buschtaxi
Buch: Bonjour Toubab!
 
Ecole Patate in Ziguinchor
- Bericht 2013 (frz.)
- Bericht 2014 (frz.)
- Bericht 2017 (frz.)
- Das Viertel Lindiane (frz.)
- Aline Sitoe Diatta
- Solarlampe S20

 

Deutsche Vereine im Senegal
Lesesaal:
(Hinweise auf) Artikel zu Senegal ab 2010
 
 
Frauen im Senegal
 
 
Kontakt/Bestellungen
Impressum

Ecole Patate 2017

Comme l'année dernière, je rencontre Max le soir du jour de mon arrivée à Ziguinchor pour lui donner l'argent de l'association Makoi et me débarrasser ainsi de la responsabilité de cette tâche. Max vient de se faire opérer aux yeux. Il porte des lunettes de soleil, même le soir et il reste chez lui pendant les heures les plus lumineuses de la journée. Même s'il n'enseigne pas en ce moment, il va à l'école pour quelques heures tôt le matin.
Concernant le problème des élèves sans papiers, il y a un développement satisfaisant au Sénégal, raconte-t-il. Depuis peu, il y a des réunions publiques, des audiences foraines, pendant lesquelles les Sénégalais sans acte d'état civil peuvent y obtenir leur document dans un procédé simplifié et avec un minimum de frais. Le problème des élèves sans papier existant dans tout le pays du Sénégal a aussi été discuté dans les medias (1). En plus il semble que le gouvernement de Macky Sall s'efforce davantage d'un règlement systématique d'état civil que le gouvernement prédécesseur. (2)


Pendant que je fais la ronde dans l'école patate et dans le CEM à côté je tombe plusieurs fois sur les photos en couleur du président Macky Sall dans les bureaux des écoles. Je ne les ai pas vues l'année dernière, mais cette fois-ci, elles me sautent aux yeux par leur présence conséquente.

           

Quand je veux en savoir plus, Max m'explique que tous les directeurs ou principaux sont obligés d'acheter ces copies en couleur et de les afficher dans les bureaux. Le ton de cette réponse me fait remarquer une petite grogne, qui se réfère peut-être au prix élevé de 35.000 CFA par copie, à payer par l'école. Si l'ajout - le distributeur des copies serait un parent du président - est sérieux ou ironique, je ne le sais pas. La grogne se comprend: une somme de 50 euros pour une photocopie, c'est quelque chose, et rien qu'au CEM j'ai vu trois bureaux équipés avec d'une copie de Macky Sall. L'arrêt d'un achat obligatoire c'est bien comme un premier pas vers un culte de la personnalité édicté pas l'état, qui est probablement accompagné d'un népotisme bien connu au Sénégal. En tout cas, le regard ubiquitaire du président évoque une impression bizarre. Entre les bâtiments de l'école je constate un dispositif pour un mat de drapeau construit pendant l'année dernière.

Les problème de l'école patate sont un peu pareil que l'année dernière; au moins que les classes en paillotte sont remplacées par des bâtiments en pierres et, enfin, il y a du courant.

 

Max raconte, que maintenant l'alimentation en eau fonctionne de nouveau avec la pompe réparée, qui se trouve à quelques mètres de sa salle de classe. Mais si l'autre pompe du CEM tombe en panne, il y a des difficultés.

Puisque la serrure ne marche plus, la situation devient encore plus compliquée et la moitié des habitants de Lindiane s'approvisionne en eau à ce point. Et en effet, à ce moment-là, un Jakarta arrive, s'arrête et le jeune homme au volant décharge deux bidons et commence à les remplir à la pompe. C`est ainsi tous les jours et dérange les cours pendant les matinées, se fâche Max. On avait remplacé la serrure deux fois, et deux fois on l'a trouvée cassée le lendemain après. Vols et destructions se passent souvent sur le terrain de l'école; il y a peu de temps, on avait même démonté et emporté les chaises anglaises dans les toilettes. Un mur autour de l'école serait une investissement utile.

En plus l'inclusion serait toujours problématique, au détriment de la majorité des élèves non-handicapés et elle ne rapporterait presque rien aux élèves handicapés.
Concernant la cantine, on l'a abandonnée entretemps, car le PAM (Programme Alimentaire Mondial) avait arrêté le ravitaillement des vivres gratuits.
Je lui demande, comment fonctionnent les parrainages, proposés par l'association Makoi en Allemagne. Max refuse d'un signe de main, il ne connaît aucun parrainage réalisé.

En général, se plaint Max, on vit dans une situation vague empêchant tous les projets d`amélioration et investissement à l'école patate. Récemment, une commission avait visité l'école et avait effectué un arpentage. Le gouvernement régional avait abandonné le projet de la construction d'un nouveau aéroport de l'autre côté du fleuve Casamance . Au lieu de ce nouveau aéroport on projette un élargissement de l'aéroport existant pour le trafic aérien international; la piste d'atterrissage ne se trouve pas loin du terrain de l'école et probablement, on s`appropriera d`une part ou encore plus du terrain de l'école pour ce projet. C`est un fait qui rend l`avenir de l'école patate incertain et aussi celui du CEM. Les perspectives ne sont pas bonnes. Mais normalement des planifications pareilles ont un grand délai. Et ce n`est pas sûr non plus, si on commencera vraiment l`agrandissement de l`aéroport un jour. De l'autre coté ce projet serait un progrès énorme pour la Casamance, surtout pour le tourisme, dont le potentiel n'est pas du tout exploité, à part de la région littorale. Alors, exit donc pour l'école patate, au moins pour son existence ici sur les anciens champs des pommes de terre?
.



(1)
Les enfants fantômes au Senegal
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/08/03/un-combat-pour-la-vie-3-les-enfants-fantomes-du-senegal_4977772_3212.html
Übersetzung hier

Mamadou Diédhou, l’ange gardien des enfants fantômes
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/08/03/un-combat-pour-la-vie-4-mamadou-diedhou-l-ange-gardien-des-enfants-fantomes_4978033_3212.html
Übersetzung hier

(2)

http://www.servicepublic.gouv.sn/index.php/demarche_administrative/demarche/2/325

http://www.lesoleil.sn/component/k2/item/60962-audiences-foraines-macky-sall-rend-gratuite-la-delivrance-des-actes-d-etat-civil.html